PARLONS DE SON !

LE VINYLE SURPASSE-T-IL LES AUTRES FORMATS AUDIO ?

LE VINYLE SURPASSE-T-IL LES AUTRES FORMATS AUDIO ?

Les vrais fans de musique veulent obtenir la meilleure qualité sonore possible lorsqu'ils écoutent leurs albums et titres préférés - c'est pourquoi ils sont si déterminés à utiliser uniquement la meilleure configuration audio qui soit. Cependant, le son haute fidélité va au-delà des enceintes, des barres de son et des ampli-tuners que vous utilisez. Le format multimédia est important, que vous préfériez diffuser de la musique en continu sur les dernières applications mobiles ou que vous vous fiez toujours à votre fidèle lecteur CD.

Chaque support audio a ses forces et ses faiblesses. De nombreux adeptes du disque affirment que si vous voulez profiter de vos chansons préférées dans toute leur splendeur - en particulier la musique ancienne de l'époque du rock, du folk et du R&B - il vaut mieux utiliser une platine vinyle. Mais est-ce vraiment le cas ?

Avantages des platines vinyle sur les autres formats

Il y a bien une raison pour laquelle nous assistons actuellement à une résurgence du vinyle : il est nettement plus agréable de tenir un disque dans la main plutôt que de farfouiller dans une médiathèque numérique. L'argument selon lequel "le vinyle est le support idéal originel" sonne juste parce que beaucoup de chansons populaires des années 50, 60, 70 et même 80 ont été enregistrées avec ce format en tête.

En revanche, la plupart des supports numériques sont compressés pour réduire au minimum la taille des fichiers afin qu'ils s'adaptent parfaitement à une variété d'appareils et puissent facilement être transmis sur les réseaux. La plupart des services de streaming ne seraient tout simplement pas viables sans la technologie de compression audio.

Les fichiers audio perdent cependant un peu en fidélité lorsqu'ils sont compressés, ce qui signifie que celui qui écoute manque des détails sonores qui ont été soigneusement créés au moment de l'enregistrement de la piste. Pour le commun des mortels, ce n'est peut-être pas grand-chose, mais pour les mélomanes, perdre cette profondeur de son est carrément criminel.

Cependant, dans les deux cas, analogique ou numérique, cela commence toujours par un bon enregistrement et ce que l'ingénieur du son avait en tête. Si des erreurs ont été commises dès le début, elles ne peuvent pas être corrigées par l'un ou l'autre média.

Le vinyle apporte de la chaleur et fait fi de la "guerre du volume"

Les fans de vinyle parlent toujours de la "chaleur" que leur procurent les disques classiques. Ce n'est pas la nostalgie qui parle, mais un phénomène sonore bien réel. Comme l'a expliqué l'ingénieur du son Adam Gonsalves, le timbre médium que l'on trouve dans le vinyle offre un son plus agréable et plus chaud pour vos oreilles. C'est particulièrement perceptible à l'écoute d'artistes rock classiques comme les Beatles, Led Zeppelin ou Pink Floyd.

Dans les années 90, les maisons de disques se sont battues bec et ongles pour faire entendre leurs artistes dans les magasins. Il ne s'agissait pas seulement de faire jouer leurs chansons sur les sono magasins, mais aussi de s'assurer qu'elles se démarquent, attirent l'attention des consommateurs et étouffent tout bruit environnant. Cette "guerre du volume" n'a cessé de faire rage au fil des ans, les enregistrements numériques récents ayant été masterisés à des volumes plus élevés. Monter les décibels de cette façon met à rude épreuve la qualité sonore, ce qui devient immédiatement perceptible si l'on écoute des titres numériques des années 2000 et un LP vintage dos à dos. Il n'y a pas de doute, le vinyle sonne mieux.

La revanche du numérique

Il est important de mettre en garde contre l'argument selon lequel le vinyle sonne mieux: d’accord, il est préférable dans certaines circonstances, mais pas dans toutes, surtout avec la musique plus récente. Les derniers albums sortis au format vinyle et au format numérique sont moins susceptibles d'afficher une différence significative dans leur qualité sonore. Les pistes ont été enregistrées et produites avec des formats numériques à l'esprit, puis pressées sur un disque. Dans ce cas, le vinyle perd son avantage.

De plus, il existe certains formats numériques qui comblent, sinon éliminent complètement, l'écart de fidélité avec les anciens titres - comme le FLAC, par exemple. Et ainsi que l'a souligné Steve Guttenberg, collaborateur de CNET, le numérique surpasse le vinyle dans un certain nombre de domaines :

  • Séparation stéréo
  • Distorsion plus faible
  • Bruit de masse
  • Réponse en fréquence

D'un point de vue pratique, les pistes numériques battent les LPs à plates coutures. Diffuser de la musique en continu à partir de votre smartphone ou de votre appareil mobile est infiniment plus facile et plus pratique que de sortir des disques et de les retourner tous les trois ou quatre morceaux pour les écouter de l'autre côté.

Cela dit, le vinyle sera toujours un format “sans perte”, c'est-à-dire que vous entendrez exactement ce que l'artiste a voulu. En fin de compte, c'est à celui qui écoute d'équilibrer ces différentes nuances et de décider de ce qui est le plus important pour son expérience et son écoute.

Si vous voulez vraiment écouter vos artistes classiques préférés tels qu'ils sont censés être entendus et profiter d'une expérience d'écoute plus "impliquée", le vinyle est la voie à suivre. Cependant il est indéniable que les médias numériques ont comblé l'écart de qualité sonore avec les disques vinyles, et la commodité de la diffusion en streaming de musique et MP3 reste un facteur déterminant pour de nombreux amateurs de musique. Quel que soit le format que vous préférez, assurez-vous de consulter notre catalogue de platines, amplificateurs, ampli-tuners et autres équipements de grande qualité Denon pour bien démarrer votre installation audio idéale !

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En continuant à utiliser le site, vous acceptez notre utilisation des cookies. En savoir plus.